stéphane

Comme tout les artistes, l’idéal est de venir le rencontrer chez lui.
Collectionneurs d’insectes, tableaux sculptures et dessins disparates sur chaque coins de meubles, une odeur de vieille gitane toujours coupée en deux, plantée dans un porte cigarette, un petit homme sec, nerveux, précis, sympathique, cachant derrière ses lunettes son coup d’œil fulgurant.
Nous sommes toute une bande de copain sensible à l’art, à avoir découvert un travail caché depuis des lustres – un incroyable travail devrais-je dire.
Il y’a 2 ans repéré au supermarché de l’art de Rignac par Gérard Marty qui lui propose sa première exposition…  et il nous surprend..
L’univers semble fantastique, mais je considère JP Pailler comme un fervent défenseur d’une pensée onirique, attachée à une esthétique surréaliste.
En fait, selon moi, un homme hanté, un idéaliste, un homme de contrôle qui se libère sur une page blanche de ses démons et de ses rêves.
Stephane

Laisser un commentaire


*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.